Alexis didier : Qui est ce mysterieux médium ayant marqué l’histoire ?

C’est à l’adolescence qu’Alexis Didier à peine âgé de 16 ans stupéfia ses contemporains par ses dons prodigieux. Médium clairvoyant magnétique il concentrait sur sa personnes toutes les capacités que l’on pouvait attribuer à ceux que l’on appelait « les somnambules magnétiques »

Alexis didier 1
Alexis Didier : Image Wikipédia

Un médium clairvoyant aux dons multiple

Alexis Didier était capable de poser des diagnostics médicaux. De plus ce médium avait la capacité de percevoir les pensées d’autrui. Mais aussi, ce personnage hors norme était capable de voir à distance ou à travers des corps opaques de lire dans des livres fermés etc

Mais, nous savons très peu de choses sur ses origines. Issu d’une famille modeste catholique traditionnelle, Alexis Désiré Constant Joseph Didier naquit vraisemblablement le 30 mars 1826 à Paris au 41 rue de Grenelle de Nicolas Didier et de Barbe Germain

Les début d’Alexis Didier voyant

Ainsi, Alexis aurait commencé sa « carrière médiumnique « vers l’age de onze ans en se faisant magnétiser par curiosité. Le magnétisme était très en vogue à cette époque et les familles emmenaient facilement leurs enfants pour une cure de magnétisme.

Puis, en 1841, lors d’une séance publique de magnétisme ou il sert de cobaye Alexis révèle ses capacités médiumniques. Puis dés ses débuts ses dons se révèlent très nets sous « passes magnétiques » Après avoir été magnétisé par plusieurs personnes, il rencontre le magnétiseur Marcillet qui sera son mentor, son sponsor et son protecteur pendant une quinzaine d’années.

Un médium clairvoyant avec une excellente réputation

Très vite, la réputation de ce médium clairvoyant atteint jusqu’à l’aristocratie britannique et l’on vient de Londres pour le consulter. Parallèlement vers 1846, il débuta une carrière de comédien et en 1847, Alexandre Dumas lui donna un premier rôle dans l’une de ses pièces « la fiole de Cagliostro » mais il n’arrivera jamais à percer dans ce milieu.Toutefois, il resta membre de la Société des acteurs jusqu’en 1860.

A cette époque toute personne qui pratiquait la divination pouvait être condamnée à des amendes voire à des peines de prison et « sa carrière « de comédien lui a peut- être servit de couverture pour éviter les embuches judiciaires.

un frère guérisseur

L’histoire a retenu les exploits d’Alexis , pourtant son frère cadet Adolphe présenta les mêmes caractéristiques médiumniques et déclencha les mêmes passions et le même scepticisme .

 Adolphe nait le 22 mars 1828 à Paris et il suit son frere Alexis pour des démonstrations en Angleterre.

Jusqu’en 1850, il donne des séances un peu partout en France : Lyon, Le Havre, Saint- Omer. Mais c’est en Angleterre qu’Adolfe Didier établit sa renommée ou il restera jusqu’en 1883.

La vie anglaise d’Adolphe semble avoir été enrichissante. Puis, Il est devenu un guérisseur réputé. Ce jeune frère a participé à l’infirmerie mesmérienne du docteur Elliotson. Enfin ce guérisseur se spécialise dans les maladies mentales. En effet, il a jouer un rôle pionnier dans l’électrothérapie. Il s’intéresse à l’homéopathie, au courant hygiéniste.

Pendant trois décennies, il mena une vie aisée grâce à sa clientèle huppée. Autodidacte cultivé comme son frere Alexis, il s’intéresse à tout ,très attentif aux autres, attentionné. De plus La presse le décrit comme l’un des plus grands somnambules de son époque

En 1883, il revient en France ou il mourut quelques années plus tard le 24 janvier 1886 à l’age de 58 ans

Alexis Didier enterré au même cimetière qu’allan Kardec

Alexis se retira de la scène publique et continua discrètement ses activités après dix années d’expositions médiumniques intenses

Il meurt le 9 octobre 1886 peut -etre d’un cancer du foie. En outre, si vous voulez voir sa tombe, il repose au cimetière de Montmartre. L’adresse est avenue de la Croix, division 29, ligne9, n°19

De plus, Vous lirez sur sa tombe les mots à moitié effacés de Alexis et Adolphe, Sarah Budd épouse d’Adolphe, Georges Didier et son épouse ; fils et belle fille d’Alexis et les mots sépulture Didier

Dans le même cimetière, une autre tombe suscitera surement votre intérêt : celle d’Alan Kardec toujours parfaitement entretenue.

En fin, quel contraste entre l’aspect de ces deux tombes !!!! En effet, Un contraste qui peut susciter des réflexions sur le rôle et les responsabilités des médiums mais ceci est une autre histoire

Réf : Bertrand Méheust « Un voyant prodigieux » éditions Le Seuil  Février 2003

Laisser un commentaire